Estelle

portraits-pro-estelle_edited_edited.jpg

Psychopatricienne et thérapeute transgénérationnelle

  • Facebook Social Icône

L'interview

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots (parcours, ce qui t’a amenée vers ton activité actuelle) ?

Bonjour et merci à toi d’œuvrer ainsi pour ta génération … et pour les générations futures !

J’exerce comme psychopraticienne et analyste transgénérationnelle, avec 2 axes principaux de consultation : l’accompagnement préconceptionnel pour les personnes porteuses d’un désir d’enfant et la facilitation des crises de passage, à tous les âges de la vie.

Nous avons connu un long parcours de couple pour devenir parents. Et mon expérience professionnelle de consultant et coach en accompagnement du changement et le parcours de formation en PNL, Hypnose, Voice Dialogue, Systémique initié dans ce cadre m’ont été précieux pour traverser cette drôle d’aventure.

Voilà une dizaine d’années, une fois nos 3 enfants accueillis, via l’adoption et la PMA, j’ai mis ces compétences au service de la thérapie et suivi une formation de  psychogénéalogiste et analyste transgénérationnelle.

Quel(s) service(s) proposes-tu et pour quel public ?

Je reçois, individuellement ou en couple, des personnes dont le désir d’enfant est momentanément ou durablement contrarié, et/ou qui sont amenés à faire famille d’une façon non-conventionnelle, et/ou qui traversent des crises de vie et cheminent vers de nouvelles fécondités.

 

Ceux que j’accompagne sont en démarche de conception naturelle, en parcours d’adoption, en cursus de PMA – insémination, FIV – intraconjugale ou avec don, en France ou hors de France.

Ils sont parfois à la croisée des chemins, avec des choix à réaliser, ou encore élargissent leur fécondité à des projets hors parentalité. Certaines viennent faire la paix avec leur passé, donner du sens à leur parcours, d’autres veulent mobiliser des ressources pour le présent, et tous souhaitent semer des graines pour l’avenir et se préparer au mieux aux différents possibles, notamment cheminer vers leur possible enfant, dans les meilleures conditions émotionnelles et relationnelles.

Je propose aussi des conférences, des cercles de fécondités ainsi que pour les professionnels des stages de sensibilisation à l’accompagnement préconceptionnel.

En quoi tes services peuvent-ils être liés à l’infertilité?

L’accompagnement préconceptionnel s’avère utile pour l’équilibre psychique, émotionnel et relationnel de chacun, qu’il y ait ou non infertilité, expliquée médicalement ou pas. Être écouté, cultiver la confiance, mettre en mots ses émotions, mobiliser les bons soutiens… tout cela contribue à réduire le stress adaptatif immanquablement généré par toutes ces situations et par l’attente ; et l’on sait aujourd’hui combien ces éléments influent sur le niveau de stress et sur la disponibilité psychique et physique propice à une conception et une grossesse.

De plus, pour celles et ceux qui se posent la question du « pourquoi ça (m’)arrive ? », l’accompagnement permet de repérer d’éventuels verrous psychiques, qu’ils soient liés à notre histoire personnelle ou plus souvent encore à l’histoire familiale et transgénérationnelle. Cela ouvre la porte à des transformations et à de nouvelles fécondités.

Enfin, la PMA, le don de gamètes, les nouveaux formats familiaux suscitent pour les protagonistes des choix et des questionnements éthiques nombreux, une nécessité de mettre en récit cette histoire qui sera la préhistoire d’un possible enfant… pour être soi-même en paix, pour partager, pour raconter.

« A l’échelle de quelques générations, l’enjeu est, sur un plan collectif comme individuel, de réaliser une mutation de nos conceptions du «comment faire un enfant» et «comment faire famille», de faire évoluer les normes sociétales et les repères symboliques et d’intégrer qu’il faut souvent «tout un village pour faire un enfant».

Je le vis comme une invitation à cultiver nos âmes d’explorateurs, notre conscience de ce qui nous relie et du sens de nos difficultés, comme du sens de nos actes.

Je pense que cette «génération infertile» est celle qui sort l’infertilité du tabou et de la honte. Elle peut se montrer souveraine dans son désir et même fière de ce que cette difficulté nous invite collectivement à renouveler de conscience, de solidarité et d’amour...»

Son message à la communauté

« Génération infertile »