Céline

L'interview

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots (parcours, ce qui t’a amenée vers ton activité actuelle) ?

Aujourd’hui, je suis thérapeute ayurvédique et je pratique depuis presque 3 ans. C’est une reconversion qui est venue naturellement après une décennie à travailler dans le secteur culturel à des postes de gestion et de management. Mes expériences m’ont peu à peu amenée à m’interroger sur le sens que je voulais donner à ma vie et à la meilleure façon pour moi de contribuer dans la société.

 

Dès l’enfance, j’ai été bercée par la médecine traditionnelle de la Caraïbe, très fortement influencée par l’Ayurveda par notre histoire avec l’arrivée d’engagés indiens au 19è siècle.

Ainsi, ma dernière expérience de salariée m’a laissé à la limite d’un second burn-out et j’ai trouvé dans l’Ayurveda un soutien qui m’a permis de ne pas sombrer mais surtout de rebondir. J’ai alors voulu partager cela au maximum de personnes.

 

Depuis une dizaine d’année, je connais également un dérèglement hormonal qui m’a poussé à orienter ma pratique vers le soin des femmes et je suis donc heureuse de pouvoir accompagner des femmes dans la reconnexion à leur corps et à leurs cycles pour les aider à prendre leur place dans le monde et se réaliser.

Quel(s) service(s) proposes-tu et pour quel public ?

Je propose divers services sous la forme d’accompagnements individuels ou collectifs, essentiellement destinés aux femmes. Je travaille à distance via des consultations par visioconférence et des programmes en ligne mais également en présentiel.

 

Tout d’abord, il y a les accompagnements individuels pour intégrer l’Ayurveda dans son quotidien, retrouver l’équilibre corps/mental/cœur et définir les bonnes pratiques pour soi. J’ai également une formule adaptée aux créatrices (artistes, entrepreneures) qui ont besoin de trouver l’équilibre entre leur projet et leur bien-être car elles ont conscience d’être leur 1er outil de travail.

 

Ensuite, j’ai développé des accompagnements spécifiques à l’empowerment du féminin. Ils se déroulent sous la forme de cercles de femmes et intègrent la sagesse ayurvédique mais aussi celle des archétypes féminins, des moonlodges amérindiennes et de la reliance à la Lune.

 

Je propose également des sessions de guidances où je travaille avec le tarot, l’astrologie et les principes de manifestation pour aligner ses intentions et ses actions avec le soutien des cycles naturels et des énergies cosmiques. C’est sans aucun doute la partie la plus mystique de mon travail mais ces guidances sont en réalité des outils très pratiques pour planifier ou faire des choix d’actions car elles donnent des clés de compréhension de soi et de l’Univers.

 

Actuellement, je cherche à m’installer dans un lieu pour reprendre les soins corporels et énergétiques que je pratique : massages ayurvédiques, cupping therapy, marma-thérapie et soins énergétiques pour l’équilibre des énergies féminines. Ces soins corporels et énergétiques sont complémentaires des accompagnements que je réalise et une part intégrale de la médecine ayurvédique.

En quoi tes services peuvent-ils être liés à l’infertilité?

Mes accompagnements et mes services s’adressent en particulier aux femmes afin qu’elles développent une meilleure connaissance d’elles-mêmes et de leurs besoins et pour les soutenir dans le maintien de l’équilibre dans leur quotidien.

Aujourd’hui, l’infertilité est une épidémie silencieuse du fait de nos modes de vie, des pollutions environnementales et de la perte de connaissances ancestrales qui permettaient de supporter la vie en général et la fertilité en particulier.

L’Ayurveda recense depuis des millénaires des protocoles de détoxification et de régénération dont l’objectif est d’augmenter la fertilité. J’accompagne donc les femmes à se reconnecter à leur corps et à son pouvoir de création qu’il soit physique ou symbolique.

 

Ainsi, grâce à l’Ayurveda et la connaissance du féminin que j’ai développée, j’accompagne de nombreuses femmes qui ont des difficultés d’ordre gynécologique (SOPK, endométriose, déséquilibres hormonaux, …).

Thérapeute ayurvédique 

« Je crois sincèrement que l’infertilité n’est pas une fatalité mais un signe que notre corps nous envoie pour nous signaler notre déconnexion de notre âme, de notre nature, de la Nature elle-même.

 

Pour l’Ayurveda, dont le nom en sanskrit est connaissance de la vie, la fertilité est intimement liée à notre vitalité. Ainsi, se reconnecter à notre potentiel de vie, de création et mettre en place des pratiques (alimentation, hygiène de vie, soins corporels) qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires peut aider à retrouver physiquement cette capacité à donner la vie.

 

Alors, je vous encourage à garder espoir et à interroger votre corps, trouver votre rythme et apprendre à vous écouter pour prendre soin de vous. »

Son message à la communauté

« Génération infertile »